+352 49 26 30 [email protected]

Première place financière de la zone Euro, après Francfort et Munich, le Luxembourg est un pays multiculturel, résolument tourné vers l’international qui jouit d’une bonne stabilité économique et sociale. Avec sa fiscalité avantageuse, un secteur bancaire attractif, un marché de l’emploi dynamique, ce petit pays cumule de nombreux atouts qui le rendent propice à l’investissement. Il est au cœur d’une zone transfrontalière stratégique dans l’Union européenne (entre la France, l’Allemagne et la Belgique) aux enjeux multiples. Fort d’un multilinguisme par nature, le secteur bancaire place ainsi la traduction comme une activité transverse à la majorité de ses activités. Cap sur le Grand-Duché et ses innombrables banques !

Le Grand-Duché, un monde un peu à part…

Dans le Grand-Duché, une grande place est accordée à l’enseignement des langues. Les Luxembourgeois sont trilingues, ils parlent le français, l’allemand et le luxembourgeois, la langue nationale. L’anglais est la langue du travail par excellence, indispensable, en particulier dans les métiers de la banque (private banking) des secteurs très dynamiques où les documents financiers circulent en permanence : analyses, bilans, documents comptables, etc.

Pas moins de 140 banques sont implantées dans le Grand-Duché du Luxembourg  ! Et ce secteur ne cesse d’attirer les investisseurs du monde entier. Français, allemand, anglais, luxembourgeois… la diversité linguistique représente un atout de taille pour le banking, permettant de faciliter les échanges dans un contexte mondialisé.

Luxembourg : une économie tournée vers l’international

A l’instar du Liechtenstein, la réussite économique du Grand-Duché repose essentiellement sur le secteur financier. Premier centre de banque privée de la zone euro, le Luxembourg exporte 80 % de sa production nationale, essentiellement des services : conseils en investissement, gestion d’actifs au Luxembourg, services aux entreprises, produits d’assurances, etc.

Première place financière dans l’Union Européenne

Premier centre financier de la zone Euro et 3ème derrière le Royaume-Uni et Zurich en Europe. Le secteur bancaire est très dynamique sur le marché de l’emploi au Luxembourg. La place financière luxembourgeoise représente un pôle pour des institutions financières d’envergure internationale telles que la BEI (Banque Européenne d’Investissement), la BIL (Banque Internationale à Luxembourg), AIG, Luxembourg for Finance, etc.

Des secteurs qui exigent au quotidien de traduire des documents financiers, des rapports, des analyses financières, des documents juridiques, des contrats d’assurances pour une communication fluide et efficace.

Capitale européenne

Après Strasbourg et Bruxelles, un grand nombre d’institutions européennes siègent au Luxembourg. Le pays abrite la cour de justice de l’Union européenne, la cour des comptes, la BEI et aussi le secrétariat général du Parlement européen. Autant d’institutions phare qui imposent un multilinguisme.

Le multilinguisme au Luxembourg : un atout essentiel

Quelles sont les langues indispensables ?

Au Luxembourg, le trilinguisme est inscrit dans la loi depuis 1984 et les habitants parlent naturellement plusieurs langues. Le luxembourgeois, la langue nationale mais aussi le français et l’allemand. Ces 3 langues officielles sont également utilisées comme langues administratives.

Au cours de l’enseignement secondaire s’ajoute l’apprentissage de l’anglais, obligatoire. Pour les élèves, le multilinguisme est considéré comme un atout fondamental, un facteur clé, qui participe à la réussite scolaire.

Les enjeux de la traduction spécialisée dans le secteur de la banque

Dans un contexte économique mondialisé, la traduction spécialisée multilingue est essentielle. En particulier dans la communication financière, où les besoins sont récurrents. Par exemple, pour traduire un document financier, un traducteur professionnel, doit bien connaître les rouages des institutions bancaires : un domaine où un lexique avec des termes précis sont utilisés et qu’il faut ensuite traduire d’une langue à l’autre, sans faire d’erreur.

Quels sont les avantages pour une banque de faire appel à une agence de traduction spécialisée ?

  • Compréhension des besoins et des enjeux des organismes bancaires : sélection d’un traducteur spécialisé dans le secteur d’activité bancaire ;
  • Des traducteurs professionnels et expérimentés, qui maîtrisent parfaitement les subtilités de la langue de traduction, capables de rédiger un contenu dans un style irréprochable et sans aucune faute tout en respectant la terminologie utilisée ;
  • Un travail de qualité, soigné et professionnel : un plus pour mettre en avant l’image de marque d’un établissement bancaire ;
  • Respect des délais : la garantie d’une prestation de qualité, réalisée dans les  délais de production impartis par le client ;
  • Respect des procédures : avant d’être livrées, les traductions font l’objet d’un contrôle de qualité en interne ;
  • Gestion de projet : l’équipe de traducteurs est pilotée par un chef de projet, qui met à la disposition des autres traducteurs tous les outils dont ils ont besoin pour bien réaliser la prestation : une documentation technique, un glossaire, une mémoire de traduction, etc.
  • Un chef de projet : pour  offrir une vision globale et mettre en perspective les besoins de l’entreprise pour assurer la cohérence des productions fournies ;
  • L’assurance du respect le plus strict de la confidentialité, essentielle pour les institutions financières.  

Luxembourgeois, allemand, français, anglais… le multilinguisme est un atout essentiel pour le secteur bancaire au Luxembourg, place financière de renommée mondiale. La traduction financière, souvent complexe et technique exige un haut niveau d’aptitude linguistique. Il est crucial de faire appel à des professionnels  qui possèdent une expertise vérifiée et une solide expérience dans ce secteur d’activité. Professionnels, vous souhaitez vous établir au Luxembourg ou commercer avec le pays ? La traduction en trois voire quatre langues de tous vos documents est indispensable.