+352 49 26 30 tradulux@pt.lu

Petit pays frontalier de la France, le Luxembourg figure parmi les destinations favorites de l’Europe pour la création d’entreprises. Malgré sa faible superficie, le Grand-Duché possède bien d’autres atouts, et pas uniquement sur le plan fiscal, pour convaincre les investisseurs de domicilier leur société sur le territoire luxembourgeois. Vous êtes en pleine réflexion ? Découvrez 3 avantages clés qui ont convaincu bon nombre d’entrepreneurs avant vous de créer leur entreprise au Luxembourg.

 

1. Le Luxembourg : un pays multiculturel au cœur de l’Europe

Situées en plein centre de l’Europe, les sociétés du Luxembourg bénéficient d’un positionnement géographique stratégique et privilégié. Qu’il s’agisse de la création d’une Société A Responsabilité Limitée (SARL) ou d’une Société Anonyme (SA), les entrepreneurs étrangers apprécient l’accessibilité et la proximité du Grand-Duché. Ces 2 atouts facilitent le développement de leur activité à l’international.

Le saviez-vous ? Au Luxembourg, les 2 statuts les plus plébiscités sont la SARL et la SA. Pour savoir quel statut choisir pour créer son entreprise sur le territoire luxembourgeois, consultez notre article sur le sujet.

Grâce à ses infrastructures développées sur tout le territoire, le Luxembourg permet de transporter facilement les marchandises et de faire circuler aisément les hommes. Son large réseau d’axes routiers, aériens et ferroviaires est un avantage pour tous les échanges internationaux (importations et exportations) avec le reste de l’Europe.

D’ailleurs, ce pays est reconnu pour son multilinguisme. Le luxembourgeois, le français, l’allemand et l’anglais sont des langues parlées couramment. C’est une réelle opportunité pour une entreprise qui n’aura aucun mal à recruter des collaborateurs polyglottes et développer des marchés à l’étranger.

Bon à savoir : si les compétences linguistiques des Luxembourgeois sont diversifiées, il reste des domaines spécifiques qui nécessitent le savoir-faire et l’expertise de véritables professionnels. Pour un développement à l’international réussi depuis le Luxembourg, pensez à avoir comme partenaire une agence de traduction spécialisée pour la traduction multilingue de tous vos documents (juridiques, marketing, financiers)…

 

2. La fiscalité avantageuse : une incitation à la création d’entreprise au Luxembourg

Ce n’est pas un hasard si la création d’une société offshore (holding) au Luxembourg est fréquente. Tout comme le Liechtenstein, le Luxembourg n’est pas reconnu officiellement comme un paradis fiscal, contrairement au Panama ou aux Îles Caïmans, qui figurent sur la liste noire de l’Union Européenne. Mais ce pays reste très attractif pour les entreprises étrangères. Le régime fiscal luxembourgeois est avantageux, et pas uniquement pour des sociétés offshore ou holdings !

Le saviez-vous ? L’Union Européenne met régulièrement à jour sa liste noire et sa liste grise (dite liste de surveillance). En 2019 et en 2020, l’UE a retiré plusieurs territoires de la liste grise comme Hong Kong, les Îles Vierges britanniques et Bahreïn. Ils ont respecté leurs engagements fiscaux (plus de transparence, fin de la concurrence fiscale déloyale…).

 

Les impôts les plus bas d’Europe

La création d’une société au Luxembourg vous rend redevable de 3 impôts luxembourgeois avec des taux parmi les plus bas de l’Union Européenne :

  • L’impôt sur les sociétés. Également appelé impôt sur le revenu des collectivités (IRC), son taux est de 15 % du résultat d’exploitation pour une entreprise dont le revenu imposable ne dépasse pas 175 000 euros. Il passe à 17 % au-delà de 200 000 euros.
  • L’impôt commercial communal (équivalent à la CVAE ou CET en France). Il est calculé selon le bénéfice d’exploitation, avec un abattement de 17 500 euros pour les entreprises. Il s’élève à 3 % du bénéfice d’exploitation après abattement.
  • L’impôt sur la fortune. Il s’élève à 0,5 % de la fortune nette de l’entreprise (valeur des actifs de la société moins les dettes qui ont permis de les financer). Mais il existe différentes astuces pour contourner cet impôt.

Un taux de TVA attractif

Si une entreprise luxembourgeoise doit s’acquitter tous les ans de la cotisation de la Chambre du Commerce, elle bénéficie d’un autre avantage fiscal : le taux de TVA.

C’est l’un des plus faibles d’Europe selon la répartition suivante :

  • Super réduit à 3 % pour le secteur alimentaire
  • Réduit à 8 % pour les œuvres d’art, le secteur de la mode
  • Intermédiaire à 14 % pour les vêtements sur mesure et les imprimés publicitaires
  • Normal à 17 % pour les autres services/produits.

Bon à savoir : des aides à l’investissement peuvent être allouées par l’État luxembourgeois pour la création de société sur le territoire. De plus, des établissements publics comme la SNCI (Société Nationale de Crédit et d’Investissement) soutiennent financièrement les entreprises à des taux préférentiels.

3. Une législation sociale compétitive

Au Luxembourg, le taux global des cotisations de sécurité sociale patronales et salariales est l’un des plus bas sur l’ensemble des pays de l’UE. Il varie entre 25,72 % et 28,25 %.

Le taux est de 12,45 % pour la part salariale et de 12,16 % pour la part employeur.

D’autres cotisations sont à la charge de l’employeur : la cotisation assurance accident (1 %) et la cotisation à la mutualité des employeurs (elle varie entre 0,51 % et 2,92 %).

Autre atout non négligeable pour la création d’une société au Luxembourg : la durée hebdomadaire de travail est de 40 h.

Créer une société au Grand-Duché se fait sous certaines conditions : siège social sur le territoire luxembourgeois, capital social minimum de 12 500 euros (montant déposé sur un compte bancaire ouvert au Luxembourg), obtention de l’autorisation d’établissement… Mais les avantages à la création d’une entreprise au Luxembourg sont incitatifs : un positionnement géographique stratégique pour s’ouvrir aux marchés internationaux, un régime fiscal et social avantageux. Sans oublier la stabilité politique et les aides de l’Etat qui font du Luxembourg un pays particulièrement attrayant pour créer une entreprise.

À lire en complément : découvrez comment obtenir l’agrément de Professionnels du Secteur Financier (PSF) au Luxembourg.