+352 49 26 30 [email protected]

Le Grand-Duché vous attire et vous envisagez d’aller travailler au Luxembourg. De nombreux frontaliers font la navette quotidiennement, alors pourquoi pas vous ? Le hic : vous ne parlez pas un mot de luxembourgeois. Mais est-ce vraiment indispensable ? Luxembourgeois, français, allemand, anglais… on fait le point sur les langues parlées dans ce pays multilingue et leur emploi au quotidien dans le monde du travail.

Le Luxembourg : pays champion du multilinguisme

Un petit pays entre trois grandes puissances européennes

Les 2 586 km2 du territoire luxembourgeois sont situés au cœur de l’Europe, à la frontière de la France, mais aussi de la Belgique et de l’Allemagne. En 1h30 à peine, vous pouvez traverser le Grand-Duché du Luxembourg, du Nord au Sud ou d’Est en Ouest. On comprend donc facilement comment les langues des pays limitrophes ont pu avoir de l’influence ! Sans compter les milliers de travailleurs transfrontaliers qui passent les frontières du Luxembourg chaque jour.

L’apprentissage des langues à l’école

Dès leur plus jeune âge, les Luxembourgeois sont initiés aux langues. De manière générale, en complément de la langue parlée à la maison, les enfants parlent luxembourgeois au sein de l’école maternelle.

En primaire, l’accent est mis sur l’allemand et le français, en gardant une heure par semaine consacrée à la langue luxembourgeoise. L’enseignement secondaire inférieur (l’équivalent du collège français) se fait majoritairement en allemand, tandis que l’enseignement supérieur secondaire (l’équivalent du lycée en France) se fait en français.

Et en parallèle, l’anglais est enseigné autour de 13-14 ans. Une 4ème langue vivante (italien, espagnol ou portugais) peut être ajoutée à 15-16 ans.

On comprend d’où vient l’aisance des Luxembourgeois à parler plusieurs langues !

Melting-pot culturel, les autres langues parlées au Luxembourg

Non seulement l’école prépare les Luxembourgeois à parler plusieurs langues dès le plus jeune âge en plus de leur langue maternelle (souvent luxembourgeoise), mais en plus, le pays accueille de nombreux étrangers, les travailleurs frontaliers, mais aussi diverses communautés. Il est donc courant d’entendre parler portugais dans la rue ou encore italien ou anglais !

Nombre de langues parlées par la population européenne en 2012

Nombre de langues parlées par la population européenne en 2012 (Source : Inlingua.lu)

Les trois langues officielles du Luxembourg

Luxembourgeois, allemand, français : les trois langues principales

De par sa situation géographique, le Luxembourg a longtemps été officiellement bilingue français-allemand. Ce n’est qu’avec la loi de 1984 sur le régime des langues que le “Lëtzebuergesch” (le luxembourgeois) est devenu langue nationale. Pour ce qui est des langues administratives et judiciaires, il s’agit depuis lors du luxembourgeois, du français et de l’allemand.

À noter : Le français est la langue officielle de la législation puisque celle-ci s’appuie à l’origine sur le code Napoléon.

Où sont-elles utilisées ?

Langues utilisées au Luxembourg

Les trois langues principales sont toutes utilisées dans le service public ou de soin à la personne, dans les hôpitaux ou par les agents de police. Pour les autres secteurs d’activité et dans la vie quotidienne, l’utilisation des langues est plus souple et dépend du contexte.

  • Le français. C’est la langue la plus utilisée dans le cadre professionnel, notamment dans la capitale (Luxembourg) et ses alentours, ainsi que dans le secteur de l’hôtellerie, la restauration, le commerce…
  • Le luxembourgeois. Dans la vie courante les Luxembourgeois l’utilisent au quotidien, en famille, dans les commerces aux côtés d’autres langues.
  • L’allemand. Principalement utilisé à l’école, l’allemand est également la deuxième ou troisième langue de certains domaines d’activités, parfois indispensable pour travailler avec le pays voisin.
  • L’anglais. Dans certains domaines comme la banque, les finances, les affaires et l’industrie, les échanges professionnels se font en anglais. C’est également le cas pour les entreprises internationales ou traitant régulièrement avec l’étranger.

À noter une grande communauté portugaise vit au Luxembourg, il est donc courant d’utiliser également cette langue dans certaines associations, amicales ou cafés à majorité portugaise. On retrouve le portugais au travail dans le secteur du bâtiment, de l’hôtellerie et du nettoyage bien que ce ne soit pas un prérequis indispensable.

À lire aussi : Banques au Luxembourg, un multilinguisme indispensable

Parler luxembourgeois est-il vraiment indispensable ?

Services publics : maîtrise de la langue obligatoire

Puisque les trois langues sont reconnues officiellement, les représentants des forces de l’ordre, les employés d’administration ou encore du domaine de la justice ou de la santé doivent impérativement maîtriser le français, le luxembourgeois et l’allemand afin de répondre aux besoins et demandes des habitants dans la langue de leur choix. Parler luxembourgeois est donc alors nécessaire pour accéder à ce type de poste.

Un atout non-indispensable pour d’autres secteurs

Heureusement, ce n’est pas le cas de tous les emplois. Il est donc possible de travailler au Luxembourg sans maîtriser parfaitement la langue nationale ! De nombreux secteurs demandent un bon niveau d’allemand, de français ou d’anglais, sans nécessairement devoir utiliser le luxembourgeois. Selon l’emploi de vos rêves, améliorer l’anglais peut être plus judicieux que de vous lancer dans l’apprentissage du luxembourgeois.

Quelques mots et expressions à connaître en luxembourgeois

Cependant, même s’il ne s’agit pas d’une obligation professionnelle, il est bien vu de connaitre quelques mots et expressions dans la langue du pays, par courtoisie. Par ailleurs, cela peut s’avérer utile dans la vie de tous les jours. Voici quelques exemples :

  • Bonjour : Moien
  • Au revoir :  Äddi
  • Oui : Jo
  • Non : Nee
  • Merci beaucoup : Villmools merci
  • De rien ! : Gär geschitt !
  • Enchanté(e) : Et freet mech
  • S’il vous plaît : Wann ech gelift
  • Pouvez-vous parler un peu plus doucement s’il vous plaît ? : Kënnt Dir e bësse méi lues schwätzen, wann ech gelift ?
  • Pourriez-vous répéter s’il vous plaît ? : Kënnt Dir dat widderhuelen, wann ech gelift ?
  • Un instant s’il vous plaît : Een Ament, wann ech gelift
  • Comment ça va ? : Wéi geet et ?
  • Je vais bien / mal : Mir geet et gutt / schlecht
  • Pardon / Excusez-moi : Pardon / Et deet mer wierklech Leed
  • Ce n’est pas grave : Et ass net schlëmm
  • Je m’appelle… : Ech heeschen…
  • Où est… ? : Wou ass…?

À lire aussi : Comment apprendre le luxembourgeois : les meilleures ressources en ligne

Selon le secteur d’activité dans lequel vous souhaitez travailler, une parfaite maîtrise n’est pas forcément obligatoire, le français, l’allemand ou l’anglais peuvent aisément le remplacer. Mais bien qu’il ne soit pas absolument indispensable, il est fortement conseillé de maîtriser quelques bases de politesse dans la langue nationale !