+352 49 26 30 tradulux@pt.lu

Vous êtes chef d’entreprise et vous prévoyez de développer votre affaire à l’international ? Afin d’éviter de nombreuses déconvenues et de possibles litiges juridiques, la traduction des CGV de votre société est fortement conseillée. Comment traduire les CGV de façon optimale ? Quels pièges à éviter ? Éléments de réponse dans cet article.

Pourquoi traduire les CGV ?

Quels que soient leur statut et leur niveau de développement, il n’existe aucune réglementation imposant aux entreprises de traduire leurs conditions générales de ventes (CGV). Toutefois, la traduction des CGV est fortement recommandée, et ce, pour plusieurs raisons.

Réussir son développement à l’international

Les CGV ont pour but de clarifier une transaction, qu’il s’agisse d’une vente de produits ou d’une prestation de service, et de définir la responsabilité de chacun en cas de litige. Les informations recueillies dans ce document contractuel ont donc tout intérêt à être parfaitement compréhensibles par chacune des parties concernées par la transaction.

Dans le cadre d’un projet de développement à l’international, des CGV traduites dans la langue des clients cibles permettent d’informer et de rassurer les prospects. De plus, elles permettent d’éviter tout malentendu qui pourrait venir entacher les relations avec la clientèle, et de ce fait, nuire aux perspectives de développement de l’entreprise.

Établir une relation de confiance avec ses partenaires et ses clients

Opter pour la traduction de vos CGV est aussi l’occasion d’établir et de renforcer la confiance des clients envers vos produits. Ceci est d’autant plus vrai si vous détenez un site e-commerce ou si vous procédez à de la vente par correspondance.

Ainsi, la traduction des CGV devient non seulement un argument commercial, mais elle vous permet aussi de vous démarquer de la concurrence.

Se protéger juridiquement en cas de litige

En cas de litige, et si vos CGV ne sont rédigées qu’en français, le client peut remettre en cause son consentement. Or, cette contestation de la part du client est impossible si elles sont traduites dans sa langue. Outre l’aspect commercial et stratégique, traduire vos CGV protège donc juridiquement votre entreprise en cas de contentieux.

Quels sont les pièges à éviter lors de la traduction des CGV ?

Dans le cadre d’un document juridique, les erreurs de traduction peuvent coûter très cher à l’entreprise. C’est pourquoi, il est vivement conseillé de faire appel à une agence de traduction spécialisée.

Voici quelques points de vigilance :

  • les mots à double sens et les faux amis : certains termes mal traduits peuvent nuire à votre crédibilité ou vous porter préjudice en cas de litige (par exemple, affaire et affair qui n’ont absolument pas la même signification).
  • le contexte culturel : le même mot peut avoir deux significations différentes d’un pays à l’autre et d’une époque à l’autre.
  • les variations de vocabulaire, par exemple entre l’anglais britannique et l’anglais américain.

À considérer : une rédaction précise et complète des CGV est cruciale avant leur traduction, afin d’assurer que chaque terme et condition reflète précisément les politiques de votre entreprise, éliminant ainsi les risques de mauvaises interprétations ou de vides juridiques une fois traduits.

 

Comment traduire les CGV ?

Faire appel aux services d’une agence de traduction spécialisée

La traduction juridique ne s’improvise pas. En plus d’une rigueur irréprochable, le traducteur professionnel en charge de la traduction de vos CGV doit posséder une expérience significative en droit des affaires (vocabulaire juridique, réglementation régissant les contrats de vente et la prestation de services, etc.), ainsi qu’une parfaite maîtrise de la langue source et de la langue cible afin de respecter les équivalences juridiques et les nuances culturelles présentes dans ce type de document.

Baisse du chiffre d’affaires, litige juridique, perte d’un contrat de vente, dégradation de l’image de marque de l’entreprise, une traduction des CGV de mauvaise qualité peut avoir de lourdes conséquences.

Contrairement à un traducteur automatique, une agence de traduction spécialisée comme Tradulux dispose d’un réseau de traducteurs et de toute l’expertise nécessaire à une traduction rigoureuse de vos conditions générales de vente.

À lire aussi : Guide des commandements pour une traduction de qualité

Prendre en compte les différences juridiques entre les pays

Si vous prévoyez de vendre vos produits à l’étranger, vos CGV doivent alors s’adapter à la législation du pays concerné (délais de rétractation, remboursement, TVA, lois applicables, délai et modalités de paiement, devis, etc.). De plus, certains pays exigent la rédaction d’un document semblable aux CGV. Renseignez-vous afin de savoir si une traduction suffit ou si la rédaction d’un document supplémentaire est requise.

 

Dans quelle langue traduire les CGV ?

Lors d’une vente à l’international, il est conseillé de traduire les documents associés dans la langue du pays destinataire de vos transactions. Si vous visez plusieurs pays, optez au minimum pour une traduction en anglais. En effet, considéré comme la langue de référence dans le monde des affaires, l’anglais est incontournable.

Bon à savoir : il est important de déterminer, entre l’anglais britannique et l’anglais américain, lequel est le plus adapté à votre marché, car il existe de nombreuses nuances entre ces deux langues.

 

Vous l’aurez compris, même si la traduction des CGV n’est pas obligatoire, celle-ci comporte de nombreux avantages. Elle simplifie la communication avec des clients internationaux, renforce la crédibilité et la confiance des clients, facilite les négociations contractuelles et protège contre les litiges juridiques. L’activité de votre entreprise se développe vers un ou plusieurs marchés étrangers et vous souhaitez traduire vos CGV ? Tradulux vous offre une traduction rigoureuse réalisée par un traducteur juridique professionnel natif du pays de destination. Grâce à une relecture attentive par un réviseur spécialisé en droit, vous avez la garantie d’une traduction irréprochable prenant en compte à la fois les nuances culturelles et juridiques des pays concernés. Demandez un devis gratuit.